Archives de catégorie : Mes Instruments

La guitare

La guitare, c’est tout un monde. j’ai découvert cet instrument dans les années 70. Il y avait de la guitare partout, et un répertoire pour tous les goûts. Bien sur il n’y avait pas Internet, peu de méthodes, relevés (pour ce qui est de la guitare moderne), on trouvait des partitions avec les accords chiffrés, parfois des diagrammes. j’ai commencé en autodidacte, très vite appris les accords de base pour pouvoir jouer du Hugues Aufray, du Brassens…Les notes de musique étaient pour moi un mystère, comme certains accords compliqués.

Mes guitaristes préférés de l’époque ? Carlos Santana, Robby Krieger (le guitariste des Dors), mais surtout Jhimmy Hendrix et Django Reinardt. Il est intéressant à ce propos de remarquer que ces deux guitaristes avaient des doigtés for peu académiques, et ont pourtant produit des merveilles. Plus tard j’ai découvert Georges Benson, Pat Metheny, et bien d’autres…

La guitare reste pour moi l’instrument de la poésie, mais aussi de la convivialité, on peut amener une guitare presque partout avec soi, et surtout on rencontre partout des guitaristes avec qui échanger, des instrumentistes ou chanteurs à accompagner.

Mes premiers instruments

La guitare est le  premier instrument que j’ai disons sérieusement travaillé, mais avant ça, et aussi loin que je me souvienne j’ai toujours été attiré par les instruments de musique; jouets divers (accordéon, tambour…), instruments plus sophistiqués.

J’avais une cithare , on mettait des graphiques correspondant à des chansons sous les cordes, puis on pinçait les cordes en suivant des pointillés. Je me souviens que je jouais « c’est magnifique », et trouvais que ça l’était effectivement.

Cythare

Il y avait aussi l’harmonica ( à piston s’il vous plait), et puis la flûte à bec au lycée, je ne trouvais pas ça barbant, je m’amusais à tenter de jouer des airs connus, j’improvisais…

Et puis tous ces pianos rencontrés au hasard  des visites chez des amis, ça me fascinait, je pouvais passer des heures à pianoter, avec ces sensations incomparables qui ont pour moi peu de lien avec le savoir musical, la virtuosité, et qu’il faut essayer de privilégier je pense toute sa vie de musicien.